Règle otionelle pour Starship Battlesystem, Flottilles

Publié le par space-brazouck

Règles de flottilles

 

Dans cette variante, le vaisseau d’un joueur est appelé Navire de bataille principal, et des points peuvent être dépensés pour acheter des vaisseaux de soutient.

 

Chaque soutien est définit par deux éléments, son type et sa taille.

 

Types de navire de soutien :

 

Escorteur :

Equipé d’armes de défense rapprochée, il abat les chasseurs et torpilles qui menacent le Navire principal.

 

Navire ECM :

Son brouillage perturbe les systèmes de visée des Vaisseau ennemi, et protège le navire principal.

 

Soutien armé :

Armé de lasers ou de torpilles, il ajoute sa puissance de feu à celle du navire principal.

 

Reconnaissance :

Ses excellents systèmes de détection viennent soutenir ceux du vaisseau principal.

 

Contrôle de feu :

Ses Lidars performants aident à la visée des systèmes d’arme du navire principal.

 

 

Taille de navires de soutien :

 

Corvette :

Peut servir de soutien aux frégates et navires plus lourds.

Donne 1 point de soutien.

 

Frégate :

Peut servir de soutien aux destroyers et navires plus lourds.

Donne 2 point de soutien.

 

Destroyer :

Peut servir de soutien aux croiseurs et navires plus lourds.

Donne 3 point de soutien.

 

 

Mouvement :

Un vaisseau de soutien n’utilise pas les règles de mouvement, simplement, à la fin du mouvement de son vaisseau principal, il est placé adjacent à ce dernier. On considère qu’il est plus manœuvrable et arrive donc toujours à le suivre. Il peut être plaçé dans n’importe qu’el hex adjacent (ou a un pouce).

 

Energie :

On ne comptabilise pas l’énergie des vaisseaux de soutien, elle est simplement allouée aux systèmes qu’ils abritent, et également répartis (voir utilisation des systèmes).

 

Création d’un vaisseau de soutien

Tout d’abord, on définit sa taille (Corvette, Frégate ou Destroyer), qui donne le nombre de points de soutien qu’il abrite.

 

On répartit ensuite ces points entre les différents types, deux au maximum. Par exemple, un destroyer pourrait être ECM(2) et Soutien Armé : Laser(1).

 

 

Tir sur les vaisseaux de soutien :

Un vaisseau de soutien peut être pris pour cible, il n’a pas de blindage ni de boucliers (il en a mais ils sont simplement pris en compte dans le nombre de points de dégâts à leur infliger pour les détruire, afin de simplifier). Un vaisseau peut encaisser 5, 10 ou 15 points de dégâts, s’il est respectivement de taille 1, 2 ou 3.

Un navire de soutien endommagé ne subit pas de limitations particulières.

Les navires ECM ne sont pas protégés par leur brouillage.

 

 

Effet des Systèmes de soutien :

 

Escorteur :

Lorsqu’un escadron de chasseurs, de bombardiers ou une torpille passe à deux pouces ou moins (ou a un hexagone) du vaisseau de soutien, celui-ci peut attaquer comme avec des tourelles anti chasseurs, il lance autant de dés que le niveau du système.

 

ECM :

Lorsqu’un vaisseau tire sur une cible protégée par un navire ECM (c'est-à-dire que la ligne directe entre le tireur et sa cible passe par le navire ECM protégeant cette cible), la distance séparant le tireur de sa cible est augmentée du niveau du système.

 

Exemple :

Un vaisseau utilise 3 points d’énergie pour la portée de son laser et tire sur un ennemi à 4 hexs de distance, normalement il touche jusqu'à 6 hexs. Mais un destroyer ECM(3) se trouve dans la ligne de feu, la portée calculée est donc de 7, le tir échoue.

 

Soutien armé :

A la création, un navire de soutien armé doit définir s’il est équipé de torpilles ou de lasers.

Lorsqu’il touche sa cible avec un laser, un navire ayant un vaisseau de Soutien Armé Laser ajoute la valeur du système à ses dégâts.

S’il s’agit d’un navire Soutien Armé Torpille qui l’assiste, on augmente les dégâts des torpilles lancées de la valeur de système du vaisseau de soutien.

 

Reconnaissance :

Ce système ajoute un NIVEAU DE DETECTION à son vaisseau principal par niveau de son système, attention, il s’agit bien de niveau de détection, et pas de points d’énergie.

 

Contrôle de feu :

Ce système augmente la portée d’une arme du vaisseau principal, d’un nombre d’hexs ou de pouces égal à sa valeur de système multiplié par deux.

 

 

 

 

Bien entendu, un vaisseau de soutien détruit n’apporte plus ses bénéfices.

 

 

Règle optionnelle

Pour les vaisseaux de taille 2 ou 3, lorsqu’ils ont perdus respectivement 5 ou 10 points de dégâts, un de leur système est réduit de 1, ou détruit s’il était déjà de niveau 1, défini aléatoirement. Cette règle oblige à tenir des notes.

 

 

 

Couts :

 

La coque du navire (sans les systèmes)

Corvette : 25pts

Frégate : 50pts

Destroyer : 100 pts

 

Systèmes (Niveau 1/2/3) :

Escorte : 10/20/30

ECM : 20/40/60

Soutien armé : Laser : 20/40/60

Soutien armé : Torpille : 10/20/30

Reconnaissance : 30/60/90

Contrôle de feu : 20/40/60

 

Exemple :

Un destroyer ECM(1) Reconnaissance(2) coûte : 100 + 20 +60 = 180pts !!

Une corvette d’escorte(1) ne coûte que 35pts

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Calmes 19/09/2011 15:00


Ok, je comprend mieux la démarche, l'idée est intéressante, je vais la creusé.


Brazouck 19/09/2011 10:10


Seulement si il a le système "soutien armé laser" ou "soutien armé torpille", sinon on considère que ses armes sont trop faibles pour affecter le navire adverse.

La but est vraiment de rendre ces vaisseaux uniquement utilitaires, pas de transformer SSBS en une règle de combat de flottes.


Calmes 18/09/2011 10:17


Une question :

Est ce que un navire de "soutien" peut prendre pour cible un adversaire et avoir un rôle actif ?
Par exemple, si j'ai un vaisseau amiral (qui tourne avec les règles de base) et 3 frégates en escorte.

Et ce que je peux faire une attaque coordonnée sur une cible et donc augmenter le potentiel de destruction d'un tir de laser ?

Est ce que un vaisseau de soutien peut lancer des torpilles ?